Lanlaire (aller se faire)

Définition du DRA (Dictionnaire Royal Académique)
Lanlaire (aller se faire) : expression de colère signifiant « aller au diable.» Plusieurs hypothèses existent pour expliquer son origine. Scarrus pense que l’expression est en rapport avec lanlaire, « espèce de refrain qui marque le peu d’importance que l’on marque à quelqu’un ou quelque chose ». On a aussi souvent évoqué que le mot serait une allusion phonétique à « en l’air » donnant lieu à des expressions péjoratives. Ainsi des « paroles en l’air » (des balivernes), un « homme en l’air » (un individu méprisable). Mais nous nous rangerons à une troisième hypothèse : le mot est une bien une allusion à « en l’air » mais dans un contexte qui n’est pas péjoratif. Il s’agit simplement de l’expression « s’envoyer en l’air ». « Va te faire lanlaire » signifierait ainsi « Va au diable ! » (si on est un minimum poli), mais aussi « Va te faire f…. ». De jeunes filles bien nées ont ainsi tendance à utiliser de nos jours cette expression sans se rendre compte de sa très possible terrible inconvenance. Le DRA se devait de rétablir l’extrême mauvais goût de son origine. 

De mémoire, l’expression n’apparaît qu’à partir du livre II. C’est égal, il fallait que je la partage. Qu’il serait doux d’entendre dans les disputes du quotidien les belles expressions du DRA !
Par contre, l’auteur de cette notice s’abuse un peu quand il croit que les jeunes filles n’ont pas saisi son origine. Certaines Callaïdes (en fait toutes) ont parfaitement conscience de ce que recouvre l’expression. Après, pour ce qui est de l’utiliser, elles ne le feront pas forcément (j’en vois néanmoins deux capables de le faire).

Gaspard Auclair

Va te faire lanlaire, sale goton !

Laisser un commentaire