Maistre et maître

Un maistre tailleur

Définitions du Dictionnaire Royal Académique :

Maistre : nom masculin désignant un homme spécialisé dans un domaine (quel qu’il soit : artistique, artisanal, politique, etc.) et susceptible de transmettre son savoir à un élève, quand bien même il s’agirait d’un savoir peu recommandable (ex : un maistre maquereau). Le terme possède sa déclinaison au féminin (maistresse) mais en ce cas, on remarque une préférence marquée pour le terme « dame » lorsque la maistresse est de noble sang et que le mot est suivi du nom de la dame en question plutôt que de sa spécialité.

Maître : nom masculin désignant 1) une personne ayant quelqu’un sous sa dépendance, sous son autorité (ex : un maître et sa soubrette) 2) dans une école, une personne ayant à enseigner auprès d’enfants (à partir du collège, on utilise « maistre »). Le terme possède sa déclinaison au féminin (maîtresse). À noter d’ailleurs un autre sens qui lui est alors exclusif : le terme désigne une femme devenue assez proche avec un homme marié pour lui faire connaître son intimité. Terme badin chez l’amant mais pouvant susciter des crissements de dents chez le mari.

Maîtresse épanouie ayant pris nid dans le lit conjugal de son amant.

Maistre François, maistre Gérald, maistre Rabeau, maistre Olivier, maistre Jarek et plus tard, dans le livre II, maistre Francis, maistre Sharaku, puis dans le livre III… mais arrêtons-nous là. Vous aurez compris que le terme « maistre » revient très souvent. Les jeunes héros et héroïnes du cycle ne maîtrisant pas toujours tout, ils ont intérêt à être surveillés et conseillés par ces spécialistes souvent emplis de sagesse et… parfois bien de leur personne lorsqu’il s’agit des dame Daelyn, dame Enora, dame Odile ou dame Manon, les maistresses d’art des Callaïdes (certaines d’entre elles étant par ailleurs aussi des maîtresses).

Laisser un commentaire